Editions Suzanne Hurter



 

LES AUTEURS


Bernard Lescaze.
Universitaire et personnalité poli- tique de premier plan, connu pour sa vaste érudition et sa rigueur scientifique, Bernard Lescaze est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à Genève. On lui doit de nombreuses publications portant sur les institutions et les mentalités du XVIe au XVIIIe siècle. Il est l’auteur des ouvrages Genève 1842-1942, Genève et ses monnaies, Révolution inachevée, révolution oubliée, qu’il a écrit seul ou en collaboration avec d’autres historiens.

Tahani S. Khalil.
Diplômée de l’Ecole d’Architecture de l’Université de Genève, Tahani S Khalil s’est fait connaître dans le monde de l’art par son mémoire Un théâtre pour la danse à Lausanne. Cette étude a poussé la direction du Grand Théâtre de Genève à lui confier le rôle d’observatrice des travaux de reconversion en salle de spectacle de l’Usine hydraulique des Forces Motrices
.





Données techniques :
Format : 30 x 24 cm
168 pages en quadrichromie
illustrations en couleurs
et noir et blanc
Édition :
reliée Prix : CHF 65.-
brochée Prix : CHF 80.-

commander




UN OPÉRA SUR L’EAU OU LA RÉVÉLATION D’UN LIEU

L’Usine des Forces Motrices de la Coulouvrenière à Genève

UNE MONNAIE POUR LA SUISSE
 
 

Courte synthèse de l’ouvrage

Cet ouvrage raconte la genèse d’un bâtiment, son parcours, sa désaffectation et sa reconversion en salle de spectacle. Il recrée ainsi inévitablement le contexte industriel du XIXe siècle.

Présentation détaillée de l’ouvrage

Né de la collaboration étroite entre l’historien genevois Bernard Lescaze, l’un des meilleurs spécialistes contemporains de l’histoire de la République et canton de Genève et d’ une architecte formée à l’Ecole d’Architecture de l’Université de Genève, ce livre a pour ambition primordiale de valoriser un lieu qui a joué un rôle de premier plan au sein de la cité. En évoquant la mémoire de ce lieu, avec ses éléments constituants, les auteurs se sont proposé comme mission de le comprendre, et de l’appréhender. Ils ont voulu également montrer les potentialités dramaturgiques d’un espace révélé pour la première fois au public.