Editions Suzanne Hurter



 



L'AUTEUR



Ariane Ferrier
Journaliste genevoise
connue pour son art
de divertir les lecteurs
quotidiennement par
des chroniques corrosives.
Elle écrit tout
particulièrement dans
deux quotidiens suisses
romands, La Tribune de
Genève et 24 heures.



Données techniques :
Format : 30 x 24 cm
168 pages
5 illustrations couleurs
Édition reliée cousue au fil
Prix : CHF 22.-

commande


L’AIL, FLEAU SOCIAL


L’AIL, FLEAU SOCIAL
 
 

La journaliste Ariane Ferrier a plusieurs cordes à son arc. La passion du journalisme, notamment du journalisme télévisé, ne l’empêche pas de se lancer dans l’écriture. Elle choisit le pamphlet pour montrer son talent. C’est en effet sur un ton résolument léger et ironique qu’elle écrit son livre l’ail fléau social, qui est un véritable réquisitoire contre l’ail et ses consommateurs.

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, l’ail ne peut pas nous laisser indifférent. Considéré comme un redoutable fléau social pour les uns, cette épice est en revanche fort appréciée d’un nombre considérable de gens qui n’hésitent pas à lui attribuer des vertus miraculeuses. Ces fervents partisans se trouvent parmi les fins gourmets et surtout parmi les cuisiniers, ces derniers ayant souvent tendance à en abuser en le mêlant à tous leurs mêts et à toutes leurs sauces. Il exerce également une grande fascination sur les personne qui croient dur comme fer que sa consommation leur apporte épanouissement et bonne santé. L’auteur fait partie de la catégorie qui voue l’ail à toute les gémonies, en le considérant comme une malédiction suprême. Son mérite est d’avoir tenté d’asséner quelques vérités premières à ceux qui ne répugnent pas à gêner les autres pour satisfaire un plaisir égoïste. A moins que le public veuille accueillir cet ouvrage comme un divertissement plutôt que comme une provocation.